« Le Guerchin | Accueil | André Beaudin »


Lovis Corinth, le réaliste écorché

Par Claire Maingon le 30 mars 2008 | (0) Commentaires | Permalink

682pxlovis_corinth_006 Une exposition va s'ouvrir à partir de mardi au Musée d'Orsay. Il s'agit d'une rétrospective consacrée à un peintre que l'on connait peu en France : Lovis Corinth. Plongé entre impressionnisme et expressionnisme, son oeuvre est un exemple intéressant de l'art de la seconde moitié du 19e siècle européen. Prussien, Corinth fit ses études à l'Académie des Beaux-Arts de Munich avant de venir faire un séjour à Paris, puis de partir pour le service militaire. Il fut également à l'origine de la création d'une école de peinture à Berlin au tout début du nouveau siècle. Sa peinture est assez saisissante, très enlevée et forte d'une touche mouvementée qui n'est pas sans évoquer l'art d'un Kokoshcka par exemple dans certaines toiles.

Réaliste assez objectif, il interprète la nature et le monde du mouvement social avec une verve puissante mais non san poésie. Une poésie du réel qui frappe, assez durement, par opposition aux tendances académiques asceptisées de son temps. L'artiste n'a pas eu une vie facile, souffrant de dépression et d'alcoolisme, il a toujours continué à peindre comme une forme d'exutoire - peut-être- nécessaire à sa survie. A découvrir au Musée d'Orsay jusqu'au 22 juin 2008. 

TrackBack

URL TrackBack de cette note:
http://www.typepad.com/services/trackback/6a00d83451b18369e200e5518370268833

Listed below are links to weblogs that reference Lovis Corinth, le réaliste écorché:

Commentaires

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.